Des paysages magnifiques

Enfin ce road trip nous a fait découvrir des paysages juste magnifiques! 

Et là pas besoin d’en faire des tartines, les photos parleront d’elles mêmes

Des paysages magnifiques dscn3840-300x225

dscn3852-300x225

dscn3908-300x225

dscn3923-300x225

dscn3977-300x225

dscn3981-300x57 dscn3989-300x225

dscn3994-300x225

dscn4004-300x225

dscn4008-300x225

dscn4012-300x225

dscn4025-300x225

dscn4055-300x225

dscn4094-300x225

dscn4115-300x225

dscn4129-300x225

dscn4150-300x225

img_4903-300x225

 

Voilà c’était nos dernières vacances aux Etats-Unis.

Ce n’est pas tout à fait fini, il nous reste encore 2 mois à profiter , à mettre dans nos valises toute l’énergie positive que l’Arkansas a su nous offrir pendant 5 ans….et accessoirement préparer notre déménagement.

Partie 3 : Des sites chargés d’histoire (plus ou moins)

National Bandelier Monument

Celui là, je crois ne pas me tromper en disant que c’est le petit chouchou des loustiques. Pas une seule fois on ne les a entendu râler (c’est rare) tellement ils étaient captivés!

Il faut dire que la petite ballade nous a offert un point de vue magnifique! Difficile de faire la tronche quand tu as ça devant les yeux : 

Partie 3 : Des sites chargés d'histoire (plus ou moins) dans voyage dscn3953-300x225

 

L’endroit est aussi un site archéologique avec les vestiges des anciens villages indiens (les Pueblos). Bon moi évidement j’ai adoré ( ça m’a replongé dans mes années fac) et les enfants, sensibilisés à la culture et à l’histoire des Indiens d’Amérique à l’école ont été très réceptifs. Tout ça sous un ciel bleu magnifique! Que demander de plus! 

Kiva (lieux utilisé pour les rites religieux)

Kiva (lieux utilisé pour les rites religieux)

Vestiges d'un ancien pueblo

Vestiges d’un ancien Pueblo

Habitat creusé dans la roche

Habitat creusé dans la roche

Vestiges d'anciens habitats construits contre la roche

Vestiges d’anciens habitats construits contre la roche

Pétroglyphes

Pétroglyphes

 

Los Alamos

Non loin de Bandelier, il y a Los Alamos. Alors je ne savais pas mais c’est dans cette petite ville qu’à été conçue la bombe atomique!

Au début du XXème siècle, il n’y avait rien, éventuellement quelques habitats indiens mais c’est tout. En 1917, un mec du nom de Ashley Pond II (ça c’est du nom!) décide de fonder une école d’élite de garçons. Bah oui, c’était l’époque où on apprenait aux filles à recoudre des boutons de chemises et à devenir une parfaite « Housewife », mais certainement pas à être une femme d’affaire. Laissons les choses sérieuses aux hommes quand même!

Enfin bref, c’était une école recluse au milieu de nulle part, donc les gars, ils étaient bien obligés de bosser dur à l’école. Et puis un jour, à peu près au moment de la Seconde Guerre Mondiale, le gouvernement américain a décidé que cet endroit là, avec rien autour à des dizaines voire des centaines se kilomètres à la ronde, c’était pas mal pour tester la bombe atomique. Alors ni une ni deux, on envoya gentiment une lettre au directeur de l’école, lui demandant (moyennant une somme minable) de fermer l’école et de leur filer les clefs.

C’est comme ça qu’en 1943, Los Alamos a vu débarquer des familles entières pour travailler sur cette fameuse bombe. Si vous passez par là un jour, l’école/labo a été transformée en musée.

Aujourd’hui Los Alamos abrite encore pas mal de scientifiques qui bossent sur tout un tas de projets, quelques uns probablement encore top secrets . D’ailleurs faut faire gaffe car quelques endroits de la ville ne sont pas trop accessibles aux touristes . Je dis « pas trop » car on a jamais réussi à comprendre si on pouvait quand même passer par là ou pas. Enfin dans le doute on a chercher un plan B. Alors, quand enfin nous avons pu atteindre le centre ville en contournant les barrières de policiers, nous pouvions manger!

Il était 13h, les Lim commençaient sérieusement à devenir grincheux, fallait trouver un resto, un pub, un truc, n’importe quoi où on puisse s’asseoir et bouffer quoi! Nous sommes finalement tombés, presque par hasard, sur le pajarito brew pub and grill. Un truc qui paye pas de mine de l’extérieur mais qui offre de super bons burgers et de belles assiettes colorées. Pour une fois que les enfants avaient plus de légumes que de mac’n'cheese dans leurs assiettes, ça vaut le coup de relever quand même!

img_4812-225x300 dans voyage

img_4816-225x300

img_4817-225x300

Allez, on reprend la route et nous voilà dans une autre contrée.

Lincoln

C’est un petit bled pommé au milieu de nulle part. Si tu y passes par hasard, surtout hors saison, tu as un l’impression que c’est encore un des nombreux villages à l’abandon comme il en existe aux Etats Unis.

Village fantôme, oui effectivement, mais pas n’importe lequel…!! Avez-vous déjà entendu parler de Billy the kid?

Billy the Kid c’est un mec qui a vraiment existé! Il s’appelait William H Billy Bonney. Apparemment il n’a pas eu une enfance très facile (je suis en train de lire sa biographie), ça démarre mal….Il a commis son premier meurtre à 12 ans. A 17 ans il avait déjà tué des dizaines d’hommes et il est mort, abattu par Pat Garett, le Shériff de Lincoln, à 21 ans. Voilà pour résumé la vie du jeune homme. 

Allez, remettons un peu les choses dans son contexte. Lincoln County s’étendait à l’époque sur presque 60 000 km², essentiellement occupés par des fermes, et des commerçants. Avec UN seul shériff pour faire régler l’odre dans tout le county, autant vous dire que la loi c’était les habitants qui la faisaient eux même! Les gens tiraient sur leurs voisins parce qu’ils avaient tricher aux cartes ou encore parce que le commerçant en face de la rue avait plus de clients. Bref c’était le bordel! En 1878, ça devient vraiment craignos, d’ailleurs le président  de l’époque (Rutherford B.Hayes) dira que les rues de Lincoln sont les plus dangereuses d’Amérique, carrément quoi!. En gros c’est une sombre histoire de 2 bandes qui s’affrontent pour faire régner la loi. Billy the kid faisait partie de ceux qui se sont nommés eux même « The Regulators »( ça ressemble un peu à Terminator, vous trouvez pas?). Bref tout ça c’est mal terminé, il y a eu des morts, des chasses à l’homme et des « méchants » en prison. Et Billy? Bah il s’est fait tué en s’échappant de prison.

Donc aujourd’hui si tu vas là-bas, rien n’a bougé depuis 130 ans. La ville est encore dans son jus.

dscn4057-225x300

dscn4061-300x225

dscn4062-225x300

dscn4063-300x225

Le Saloon

Le Saloon

Le tribunal

Le tribunal

dscn4076-225x300

dscn4078-225x300

dscn4079-300x225

dscn4081-225x300

dscn4083-300x225

dscn4084-300x225

Allez dernier arrêt avant de rentrer à la maison…

Roswell

On nous avait bien dit que ce n’était pas génial mais bon c’était sur la route du retour, alors ça aurait été trop bête de ne pas y passer.

En effet, c’est bien pourri, c’est même un peu glauque. Les petits hommes verts sont bien évidemment utilisés à toutes les sauces sur les panneaux publicitaires. Tu peux même en acheter un en carton pâte ou en terre cuite pour mettre chez toi façon nain de jardin!! C’est pas top ça??

galactic sushi

visistor center

Domino's Pizza

Ah si la seule attraction c’est le MacDo en forme de soucoupe volante qui à l’air d’avoir déjà bien vécu.

mcdonalds

Mac Do

On a pas vu d’extraterrestre non plus, la seule créature bizarre qu’on ait vu c’est un cavalier-cow boy, torse-nu, sortant de nulle part, traversant le parking du MacDo au galop… Mais apparemment ça n’a choqué que nous…

Voilà si vous passez par là, c’est sympa mais n’y allez pas exprès ça ne vaut pas le détour.

 

Partie 2 : Santa Fe

Et nous voilà reparti pour une petite journée de route pour rejoindre Santa Fe.

Bon logiquement quand on dit « vacances au Nouveau Mexique » ce n’est pas le mot « tempête de neige » qui nous vient à l’esprit en premier. Et pourtant…

Partie 2 : Santa Fe dans voyage img_4751-169x300

img_4750-300x225 dans voyage

Alors on a dû se couvrir un peu…

img_4789-225x300             img_4791-225x300      img_4784-225x300

Dame nature nous faisant la faveur d’un magnifique ciel bleu, emmitouflés jusqu’au coup quand même, nous sommes partis à la découverte de la ville. 

Je dois dire que nous avons été agréablement surpris! Bon je vais en faire râler quelques uns en jouant ma blasée mais après 5ans, la structure urbaine des villes américaines, on commence à la connaitre. Donc en arrivant dans le centre de Santa Fe, je m’attendais à me balader entre les building de verre et d’acier avec l’impression de faire la taille d’une fourmi….et bien je me suis plantée!

A la place on a eu le droit à ça : 

dscn3868-300x225

dscn3869-300x225

dscn3872-e1524595596997-225x300

dscn3874-e1524595670236-225x300

dscn3878-225x300

dscn3858-225x300

Une architecture plus typée Mexicaine qu’Américaine, des tons ocres, des matériaux naturels et des montagnes en arrière plan. Cette impression de respirer et de se balader dans une ville à taille humaine, voilà c’est à peu près ça Santa Fe!

J’ai gardé pour la fin nos 3 endroits préférés : 

3. Le Meow Wolf

Qu’est ce que c’est ce truc? C’est pas vraiment un musée, c’est pas vraiment un espace de jeu non plus. C’est un concept un peu barré réalisé par environ 200 artistes, toutes spécialités confondues, dans un bâtiment d’à peu près 2000 m².

Concrètement, la visite débute dans une maison américaine typique avec un salon ,cuisine, salle à manger…rien d’extraordinaire.  Jusqu’à ce que tu vois des gens sortir du frigo, de la cheminée, des dressing ou encore de la machine à laver!!!

img_4885-225x300

img_4878-225x300

img_4883-225x300

Derrière ces passages secrets, un monde psychédélique où tu perds toute notion de temps et d’espace. Un monde dans lequel tes seuls repères sont tes 5 sens. Un monde dans lequel tu as l’impression d’avoir 10 ans!!

img_4848-225x300 img_4852-225x300

img_4860-225x300 img_4861-225x300

img_4875-225x300 img_4877-225x300 

Pendant plus d’1 heure, nous avons voyagé dans cet imaginaire, totalement coupé du monde réel. Tu ne sais plus qui tu es, où tu es, ni même comment tu es arrivé là! Et quand enfin arrive le moment de pousser la porte de sortie (et que tu te dis  « je vais enfin revoir la lumière du jour!! ») et que tu retrouves nez à nez avec le vendeur de la boutique souvenirs et ses magnets pour frigo..tu as presque envie de faire demi-tour (ou de te rendormir) pour retourner dans ton rêve.

Bref c’était une expérience unique et fun pour toute la famille!

2. San Miguel Chapel

C’est la plus vieille église des Etats Unis (en tout cas une des plus vieilles). Moi qui aime quand les vieilles pierres nous raconte leur histoire, cette visite était pour moi. San Miguel

 

img_4822-225x300

 

Si petite et rudimentaire soi-t-elle cette chapelle inspire une sérénité, une sensation de bien-être intérieur que même les loustiques (pourtant en général pas trop calmes, surtout en fin de journée) ont ressenti. Nous aurions pu nous poser sur un de ces bancs pendant de longues minutes et juste apprécier (enfin moi, parce que faut pas abuser avec le calme des enfants quand même!). Bref une sensation assez étrange finalement.

1. The Tea House

Enfin, après avoir renoncé, non sans regrets, à prendre un goûter au Kakawa Chocolate House parce que c’était vraiment trop bondé…nous avons découvert un salon de thé avec une terrasse donnant sur Canyon Road, le quartier des artistes. Le soleil et les températures printanières, du personnel adorable, une variété de thé à tomber, et des petits desserts bien sympathiques ont largement contribué au charme du lieu.

img_4826-225x300

img_4829-300x225

img_4833-225x300

Parce que ça nous est arrivé tellement peu souvent, aux Etats Unis, de pouvoir se poser en terrasse d’un café et de savourer une part de tarte sans avoir la bouche pleine de sucre, que ce moment passé au Tea House occupe la première position de mon classement.

Je dis mon classement parce qu’après discussion, les loustiques aurait plutôt mis le Meow Wolf en tête de liste. Normal!

Partie 1 : la Route 66

La fameuse route 66 telle qu’elle était, n’existe plus vraiment aujourd’hui. La faute à la construction de la Highway 40. Mais il en reste quelques reliques notamment entre Oklahoma City et Amarillo. 

Partie 1  : la Route 66 dans voyage img_4723-300x225

20180317_171701-300x168 dans voyage

C’est donc en suivant cette route que nous avons fait une pause pour un repos bien mérité après avoir roulé 9H dans la journée.

Alors qu’est-ce qu’il y a à voir dans cette ville? 

Je dirais principalement 2 choses : 

  • Le Cadillac Ranch

img_4732-225x300

Dix Cadillac inclinées à un angle de 52° (apparemment pour rappeler l’inclinaison de la Pyramide de Khéops) plantées dans la terre, le capot en avant, espacées les unes des autres de 5 m.

C’est célèbre, c’est sur la route, fallait le faire…

Le concept n’est pas mal. C’est un peu de l’art évolutif et interactif puisque chaque touriste vient avec sa bombe de peinture pour faire son petit autographe. Les voitures sont recouverte d’une couche méga épaisse de peinture qui craquelle et dégouline de partout.

En général je suis assez sensible à l’art grandeur nature, mais là j’avoue que ça m’a filé un peu la nausée. 

Déjà tu arrives, une subtile odeur de peinture te chatouille les narines. Et plus tu t’approches et plus tu réalises qu’à des dizaines de mètres à la ronde gisent les déchets des centaines de touristes. Voilà en gros le concept c’est tu viens, tu fais ta petite signature (qui sera totalement recouverte par d’autre le lendemain ou quelques heures après selon l’affluence) et tu balances ta bombe dégueulasse nonchalamment sans aucun problème de conscience écologique.

img_4734-225x300

Voilà tout ça pour dire que cet endroit, totalement à l’opposé de notre philosophie de vie, nous a mis très mal à l’aise.

Le deuxième truc à faire quand tu es à Amarillo :

  • The Big Texan

C’est tout à fait l’idée qu’un Français peut se faire d’un resto américain. De  la viande, des haricots et de la musique country.

Pareil si tu es sur la route 66, tu ne peux pas le louper non plus car on voit des affiches publicitaires à des centaines de kilomètres à la ronde. Si tu as bon appétit et que tu es un peu courageux aussi, tu peux devenir célèbre si tu réussis à manger un steak de 2 kilos en un temps record (ah oui et si tu finis ton assiette, c’est gratuit)

Même Jc qui a parfois un énorme appétit (compte tenu de sa corpulence) ne s’est pas laissé tenter.

Pour les photos c’est raté pour cette fois-ci. Notre dîner fut quelque peu perturbé par un vomito inattendu, passé à 2 cm de mon assiette. Charlotte n’a pas été sensible au charme du lieu, à moins que ce ne soit le vieux chanteur de country…va savoir.

Par contre si ça vous intéresse, petit conseil : c’est mieux de réserver à l’avance quand même car certains soirs tu peux attendre 2 heures avant de passer à table!

Et si vous voulez prolonger le folklore vous pouvez même dormir à l’hôtel sur place.

Je vous met le lien ici si ça vous dit.

 

 

 

Spring break au Nouveau Mexique

Comme vous le savez peut-être …où pas, notre aventure américaine est sur le point de se terminer.

Après avoir passé presque un mois à se demander si on préférait rester dans notre zone de confort ou replonger dans une autre aventure, nous avons opté pour l’aventure! Donc à partir de juillet nous voilà reparti pour 2 ou 3 ans d’expatriation dans un pays dans lequel on ne maîtrise pas (plus) très bien la langue. Dans un pays avec une façon de penser, de vivre et un climat totalement différent de l’Arkansas….L’Allemagne!

En attendant on profite un max de nos derniers instant aux USA. Alors pour notre ultime périple nous avons choisi le Nouveau Mexique!

On charge la Limmobile à bloc et c’est parti pour environ 3700 kms de paysage époustouflant!

Spring break au Nouveau Mexique dans voyage img_4932-300x150

 

Etape finale de notre périple : La Sunshine Coast

La Sunshine Coast

Et c’est parti pour la dernière étape : atterrissage à Brisbane pour retrouver nos amis à Mooloolaba !

Drôle de nom pour une ville hein?

Alors à Mooloolaba pas d’animaux extraordinaires (en tout cas ils se sont planqués pendant notre séjour), mais des paysages magnifiques. Encore une fois nous en avons pris plein les mirettes .

Etape finale de notre périple : La Sunshine Coast dans voyage dscn1761-225x300

dscn1809-300x225 dans voyage

dscn1812-300x225

dscn1836-300x225

Et puis passage obligé quand même : initiation au surf pour toute la famille…

dscn1753-300x225

dscn1759-300x225

dscn1781-300x225

dscn1782-300x225

dscn1783-300x225

 

 

dscn1767-300x225

…enfin presque toute la famille…l’eau était un peu froide quand même…

Mais aussi par Eumundi market, surprenant autant par sa taille que par la variété des stands !! 

dscn1724-300x225

dscn1725-300x225

dscn1727-300x225

dscn1728-225x300

dscn1736-225x300

dscn1737-300x225

dscn1739-300x225

dscn1740-225x300

dscn1745-300x225

Et surtout de la bouffe partout (genre de toutes les cuisines du monde!!), des odeurs à s’en lécher les babines… Pour vous donner une idée : emmenez vos loustiques dans un magasin de jouets en pleine période de Noël…vous voyez un peu….bah vous avez l’état de mon petit mari sur le marché! Désolée je n’ai pas trop de photos des stands car j’essayais de suivre le rythme pour ne pas le perdre :-) .

Ah oui et petite anecdote….

En Australie et particulièrement sur le marché d’ Eumundi , il y a beaucoup de français. Comme tu ne sais jamais si tu dois dire « Bonjour » ou « Hello », par défaut tu parles Anglais. Et je me dis qu’au pire mon accent Français (que j’essaie de perdre mais qui résiste quand même) me trahira. Je ne suis pas peu fière de moi car je me suis presque fait passer pour une américaine auprès d’un vendeur de cacahuètes français…..Malheureusement la prononciation du « peanut butter » m’a trahi (en plus c’était pour dire que je n’aimais pas ça….)

Bref notre séjour chez les Australiens se termine déjà. Ce furent des vacances pleines de découvertes, de paysages magnifiques et de retrouvailles chaleureuses! On aurait bien aimé rempiler pour 2 semaines de plus….Mais bon Little Rock nous appelle. Arthur quant à lui commence déjà à faire des plans pour déménager en Australie.

Encore merci à Julie et Shaun pour nous avoir ouvert les portes de votre maison et de nous avoir fait découvrir votre quotidien. Sans vous notre séjour aurait été bien mais pas aussi bien.

 

Seconde étape : Magnetic Island

Magnetic Island

Comme je vous l’ai dit précédemment, nous ce qu’on aime c’est la campagne, les lieux où il n’y a pas trop de monde, pas de bouchons, pas trop de voitures…Et là, en arrivant sur Magnetic Island on a trouvé pile ce dont on avait besoin!

Nous avons quitté Sydney pour atterrir dans un aéroport pommé au milieu des champs et des kangourous. D’ailleurs ces derniers ne sont tellement pas habitués à la civilisation qu’ils se baladent, comme ça , librement au bord de la route, ou carrément en travers de la route!!! Heureusement que la voiture avait de bons freins!!

On ne le voit pas mais l'aéroport est à 200m derrière nous

On ne le voit pas mais l’aéroport est à 200m derrière nous

Un des gardiens de l'aéroport ( cette photo à été prise aussi a 200m de l'aéroport)

Un des gardiens de l’aéroport ( cette photo a été prise aussi à 200m de l’aéroport)

Allez, on règle l’autoradio (ou la playlist des enfants, parce que de toute façon c’est toujours comme ça que ça se termine hein!) et c’est parti pour quelques heures de route, puis une petite heure de bateau pour atteindre notre île Magnetic Island.

Rien que le nom fait rêver, vous ne trouvez pas?

Bon après faut pas oublier que fin mai en Australie c’est l’automne. Alors il ne faisait pas super chaud mais c’est pas grave…parce que du coup on était quasiment tout seul!!

Seul au monde

Seul au monde


Seconde étape : Magnetic Island 20170530_214304132_ios-300x225

Appartement avec vue sur la mer…ou presque

20170530_230808077_ios-225x300

Nos compagnons du petit déj

Alors moi je suis venue en Australie non pas pour apprendre à surfer comme une pro mais pour réaliser un de mes rêves : porter un koala dans mes bras.

20170531_011524907_ios-225x300

Bon un koala c’est hyper lourd, ça sent pas forcément super bon et ce n’est pas si doux que ce que je pensais….Mais cette peluche vivante qui s’accroche à toi comme si on se connaissait depuis des années, comme s’il pouvait rester comme ça pendant des heures, comme s’il faisait déjà parti de la famille c’est quand même trop mignon!!

20170531_011544848_ios-300x225

Ce voyage fut aussi l’occasion d’affronter un de nos pires cauchemars à JC et à moi : les serpents !!!

Je pense que sur ce coup le Loulou a beaucoup mieux géré que moi

dscn1675-300x225

dscn1678-300x225

Je m’étais préparée pourtant depuis le début de la ballade, car dès l’entrée de la ferme on t’annonce que les 2 principales attractions du site ce sont les koalas et les serpents. Dès le début je me suis dit : « allez ma grande c’est pas le moment de faire ta chochotte, c’est le moment de montrer à tes enfants que tu es une warrior !! Ça c’était avant que je vois la taille du serpent!! Ah non je ne veux plus là!!

Mais je n’ai pas vraiment eu le choix parce que la nana quand elle a vu ma tête, elle me l’a mis direct autour du coup sans me poser de question!! OK , il ne bouge pas ça va, c’est même pas trop désagréable , c’est moins dégueu que ce que je m’étais imaginé en fait…..Mais sauf qu’au bout de quelque secondes l’animal c’est mis à se tortiller genre : « tient tu veux que je te montre comment je sais m’enrouler autour de toi? » Bon là j’ai déclarer forfait!

Enfin, et  je termine par le meilleur moment, ce genre de moments qui te ferait presque croire en la magie, ces moments fugaces qui ne durent que quelques minutes mais qui te procurent un sentiment d’émerveillement tel qu’ils sont gravés dans ta mémoire à jamais.

Allez je vous remet dans le contexte. Durant notre séjour sur l’ile, nous n’avons pas eu que du beau temps. Il y a même un après midi où il pleuvait tellement qu’on ne pouvait pas sortir. Les enfants étaient content, ils pouvaient enfin regarder tranquilles leurs dessin animés…Mais nous … .Je précise que notre séjour sur les lieux était très court, alors manquer un après midi de découverte, c’était les boules quoi! Moi je m’étais fait une raison, je commençais même à « apprécier  » les dessins animés des enfants c’est pour dire..

Mais super papa ne s’avouait pas si facilement vaincu. Une accalmie s’annonçait, il nous sortit (non sans mal ) de notre léthargie, pour nous emmener dans un endroit où « peut-être » on verrait des rocks wallabies (des petits kangourous)en liberté. OK de toute façon au pire ça nous fera une petite ballade.  On gare la voiture, on marche un peu sans y croire vraiment…et là, on voit une petite bête toute seule en haut d’un rocher, qui nous regarde, qui semble même nous accueillir sur son territoire.

dscn1696-225x300

On s’estimait déjà très chanceux d’avoir vu celui là…

Puis on fait encore quelques pas et là….

20170601_063023946_ios-300x224

 Un monsieur était là aussi, apparemment un habitué, il avait un sac de graines avec lui, il en proposa aux enfants, en promettant  « si tu leur tends des graines ils te mangeront dans la main »….On n’y croyait toujours pas…

Et pourtant….

dscn1699-300x225

dscn1708-300x225

Notre séjour sur Magnétic Island c’est terminé ainsi. On rend les clefs de l’appartement, on reprend le bateau et puis l’avion pour la dernière partie de notre séjour…des souvenirs magiques plein la tête.

Et parce qu’on ne lasse pas de ce pur moment….

20170601_063023946_ios1-300x224

20170601_063420605_ios-300x224

20170601_063957741_ios-300x224

20170601_063800435_ios-300x224

dscn1703-300x225

dscn1710-225x300

Première étape : Sydney

Alors Sydney…

Quand nous sommes arrivés,  je me suis dit : « Mais on est où là? On a fait 17 h d’avion pour atterrir en Angleterre? On s’est trompé de vol ou quoi?? »

Déjà dès la sortie de l’aéroport faut faire gaffe…eh oui en Australie comme en Angleterre….on roule à gauche, alors attention au rond-point pris « à l’envers ». Ensuite t’entends parler anglais de tous les côtés, je veux dire, avec le vrai accent Anglais! Celui qui me donne envie de ressortir le service à thé de mémère Edith et de mater un Harry Potter! Pas celui qui te ferais presque monter dans un pick up pour aller faire du rodéo !

Les gens ont un look d’anglais. Je ne sais pas comment l’expliquer… c’est un défilé de tous les styles qui existent  :  grung, punk, classic, BCBG,  cheveux de toutes les couleurs…En Arkansas c’est plus stéréotypé….tu sors déjà du lot quand tu es une fille et que tu ne sais pas utiliser un fer à lisser… alors ça change!

Dans tous les restos tu peux te commander ton « fish and chips », et si tu t’aventures à commander un café…bah c’est la technique de la cafetière à l’anglaise, donc fort et amer arghh!

Bon après, ton impression de t’être gouré de destination s’arrête au moment où tu croises  le Blond dans la rue. Tout bronzé, cheveux encore mouillés, un peu décolorés sur les pointes à cause de l’eau de mer, il se ballade sur les trottoirs de Sydney avec son surf de 3 mètres de long sous le bras, l’air totalement à l’aise dans ses tongues et dans sa vie quoi! 

Et puis aussi quand tu vois ça :

Le code du surfeur

Le code du surfeur

Et puis ça :

Je cherche la vague!

Je cherche la vague!

Eh là tu te dis : « ah non je suis bien en Australie! »

Sinon c’était aussi l’occasion de retrouver cousin Gaël!

yeah!

yeah!

Qui nous a fait découvrir des endroits sympas « Bondi Beach Market » et le quartier des « Rocks »!

Bon on ne pouvait pas aller à Sydney sans prendre en photo l’Opera sous tous les angles hein!!

Alors voilà

Et j’ai gardé le meilleur pour la fin : La rencontre avec les baleines!

Dauphins, orques, tout ça on avait déjà vu dans les zoos ou dans les parcs d’attraction. Tout ces animaux qui font des pirouettes pour avoir une petite sardine, c’est cool….mais rien de comparable avec ce que nous avons vécu sur ce bateau au large de Sydney!

Pour les baleines tu n’es qu’un étranger dans leur élément. D’ailleurs on te prévient, quand tu prend ton ticket, que peut-être, on ne verra rien parce que ce sont elles qui décident! Ce qui rend d’autant plus le moment magique. Je crois que c’est difficile de rendre par écrit ou avec une photo ce que tu ressens. Quand après 1h de bateau, à guetter le moindre mouvement à la surface de l’eau, tu vois cette baleine émerger, sortir sa tête et replonger, tu es juste sans voix! Tu as limite l’impression d’avoir halluciner tellement ce fut bref…Tu te sens tout rikiki sur ton bateau, un peu ridicule même avec ton IPhone dans la main droite et ton appareil photo triple objectif dans la main gauche.

dscn1529-300x171

Notre séjour à Sydney fut bref, seulement quelques jours. Alors forcément nous n’avons pas eu le temps de tout voir. Moi qui aime de moins en moins la ville j’ai apprécié me balader dans les rues de Sydney. Mais vous l’aurez compris, nos moments préférés sont quand même lorsque l’on s’éloigne un peu de l’agitation urbaine…

 

 

 

Notre voyage de l’été : L’Australie!

Ça y est… je peux enfin profiter d’un petit moment de répit pour vous raconter nos découvertes de cet été.

Je ne sais plus vraiment comment l’idée de partir à la conquête de l’Australie a germé dans nos têtes, peut-être une suggestion des enfants (qui ne se rendent pas toujours compte des distances ni du coût des voyages). Enfin juste pour voir comme ça, pour rêver un peu, nous avons commencé à regarder les billets d’avion pour Sydney. Au départ on a cru à un bug informatique ou genre ces supers promos que si tu ne prend pas ton billet d’ici les 12 prochaines minutes, c’est foutu …Mais non! C’était bien vrai….un aller-retour Dallas-Sydney c’est moins cher qu’un Little Rock-Paris!!! Vous y croyez ???

Alors on se pose pas de question…on fonce! Et c’est pas les 17 heures d’avion avec un bébé sur les genoux qui vont nous faire peur!! (enfin si un peu quand même…)

C'est parti!!

C’est parti!!

En fait c’était plutôt ça l’aventure !!

Contre toute attente, le voyage c’est super bien passé, les grands ont dormis, mangé, regardé des dessins animés (leur 3 activités préférées quoi) et Charlotte …. elle a regardé des dessins animés (des « mimé »), mangé et dormis!

Du coup les parents se sont collés au même rythme hein! Nous sommes tous donc arrivés à Sydney frais comme des gardons! (enfin presque)

 

Vive les légumes!

On critique souvent la qualité de la bouffe aux États Unis. C’est sûr que quand on a débarqué il y a presque 4 ans…il a fallu s’adapter. On s’est souvent posé la question (et on se la pose encore parfois) : « Mais ils mangent ça??? » 

Mais en creusant un peu on s’aperçoit qu’il y a des gens comme nous, qui aiment les bonnes choses et qui aiment cuisiner. C’est d’ailleurs en parlant cuisine que j’ai rencontré ma meilleure amie ici Louren!

Et puis il y a quelques semaines  j’ai fait une découverte qui va enchanter nos papilles tout l’été!

C’est une ferme complètement bio et qui fait des efforts remarquables pour produire le moins de déchets possible.

C’est un peu comme les AMAP en France, tu payes une cotisation pour 10 semaines et toutes les semaines tu as ton panier de légumes et une douzaine d’œufs.

Alors voilà comment ça se passe:

Tous les mardis, un employé de la ferme arrive avec son pick up chargé d’énormes glacières et les dépose à l’ombre d’un arbre chez une personne qui prête son jardin pour l’occasion. Donc le gars vide le coffre de son pick up et se barre.  Et toi tu as entre 9h et 11h pour récupérer tes légumes. Tu as une liste de ce que tu dois prendre et tu coches ton nom sur une grille et tu repars avec ça!

Légumes de la semaine

Légumes de la semaine

(Petit rappel  : ici la plupart des jardins ne sont pas fermés, donc les glacière sont là en libre service, autant vous dire qu’en France ce concept…non je ne dis rien)

Pour moi c’est un peu un challenge toutes les semaines parce que parfois ce sont des légumes qu’on a pas l’habitude de manger où encore qu’on ne connait pas du tout. Pour l’instant je ne m’en sort pas trop mal. J’ai réussi à faire manger des blettes, du choux rouge et blanc, du « Kale » (un truc a mi-chemin entre le choux vert et l’épinard ) et 2 ou 3 trucs que je n’ai pas réussi à identifier à mes 3 loustiques. Et ils ont approuvé!

Bref je sens qu’on va en découvrir des choses cette été!

 

 

 

12345...8



Casanovarome2013 |
Parissainthonor |
Atmosvoyage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | INTO THE WEST - 2013
| Cubanet
| Elsaza